types glandulaires
Types glandulaires, perte de poids et fringales
6 janvier 2013
detox ou pas detox
Détox ou pas détox? Etes-vous assez en santé pour vous détoxifier?
16 janvier 2013
types glandulaires

types glandulaires

Basée sur le rythme de nos glandes endocrines, l’approche des types glandulaires permet de rééquilibrer notre corps. Lorsque nos glandes sont débalancées, cela nous donne des fringales de gras-sucre-sel-chocolat (au choix), ainsi que du surpoids à des endroits spécifiques.

Pour lire la première partie de cet article et connaître votre type glandulaire, cliquez ici.

Quels sont les aliments dont vous avez le plus envie de façon irrésistible?

Ces envies irrésistibles, quelles qu’elles soient, constituent le signe évident que votre régime alimentaire ne convient pas à votre organisme. Il s’agit d’un cri d’alerte du corps qui vous averti qu’il y a un déséquilibre dans votre alimentation. Malheureusement, c’est une indication très imprécise.

La fringale / rage de «bouffe» est quasi toujours mal interprétée. On mange des chips lorsqu’il faudrait manger du fromage, et de la crème glacée lorsqu’il nous faudrait des oeufs, et ainsi de suite… le besoin véritable n’est donc pas satisfait. La fringale et la sensation de faim persiste même si nous nous gavons de nourriture.

La seule manière de vous débarrasser des fringales est d’adopter un plan alimentaire correspondant vraiment à vos besoins : celui de notre type glandulaire.

Vous voulez suivre la formation de 3 jours sur les types glandulaires? Contactez-moi à nathalie@vertmanature.com.

Pourquoi ces fringales?

Elles sont là parce qu’il existe une attirance naturelle pour les aliments qui stimulent notre glande dominante. Comme on tire plus d’énergie de cette glande dominante, les aliments qui la stimulent nous apportent donc le tonique dont nous avons besoin lorsque nous sommes fatigués, déprimés et/ou en état de stress.

Et ces fringales, quelles sont-elles ?

-Les produits laitiers stimulent l’hypophyse ou la glande pituitaire.
-Les amidons (farines, céréales, sucres) stimulent la thyroïde.
-Les viandes, beurre, oeufs et sel stimulent les glandes surrénales.
-Les épices, graisses et huiles stimulent les glandes sexuelles ou gonades.

Comme vous le voyez, à chaque organisme correspond une catégorie d’aliments stimulants pour la glande dominante et dont la consommation se traduit trompeuse sensation de bien-être.

Le cercle vicieux des fringales

Comme tous stimulants, les aliments qui excitent notre glande dominante deviennent alors indispensables, et ce, dans des proportions toujours plus importantes.

Par exemple un sujet de type thyroïdien se contentera d’un bonbon comme «remontant». Ensuite, il lui en faudra deux ou trois, voire une douzaine pour obtenir le même résultat. Éventuellement, il se produit alors un affaiblissement de la glande dominante qui est sans cesse sur-stimulée par ces aliments. À mesure qu’elle s’affaiblit on sur-consomme nos aliments habituellement stimulants…

Résultat : abus de nourriture, prise de poids, maux de tête…

L’avantage du régime de type glandulaire ? Il utilise vos forces et corrige vos faiblesses!

Pour lire la première partie de cet article et connaître votre type glandulaire, cliquez ici.

Vous voulez suivre la formation de 3 jours sur les types glandulaires? Contactez-moi à nathalie@vertmanature.com.

Share This