depression saisonniere
Le «blues» de l’hiver ou la dépression saisonnière (1 de 3)
12 janvier 2016
depression saisonniere
Différence entre dépression saisonnière et dépression tout court (3 de 3)
14 janvier 2016
depression saisonniere

depression saisonniere

Pour faire suite à l’article Le «blues» de l’hiver ou la dépression saisonnière, voici mes trucs et conseils naturopathiques pour traverser au mieux l’hiver*.

Étant donné le temps considérable que nous passons à l’intérieur (maison, bureaux…), il est primordial d’y appliquer certaines règles anti-déprime de base, en passant aussi par le volet alimentaire et suppléments.

depression saisonniere

À l’extérieur, prenez un bain de lumière naturelle chaque fois que vous le pouvez:

  • prenez une marche quotidienne de 15 à 30 minutes à la lumière du jour
  • riez et bavardez, sociabilisez, ne restez pas seul-e dans la noirceur!
  • si votre budget vous le permet, optez si possible pour des vacances au soleil (montagne ou plage) durant la période hivernale
  • vous n’aimez pas les activités extérieures en cette période de l’année? Profitez-en pour vous consacrer à autre chose qui vous tient actif et motivé.

depression saisonniere

À l’intérieur, faites pénétrer un maximum de lumière naturelle

  • ne négligez pas votre sommeil et n’hésitez pas à aller dormir plus tôt
  • réveillez-vous un peu plus tôt que d’habitude et levez-vous aussitôt
  • portez des vêtements clairs et colorés
  • continuez vos activités régulières comme en été
  • travaillez le plus près possible des fenêtres bien exposées et sans rideaux
  • peignez vos murs et plafonds en blanc ou en couleur claire pour augmenter la luminosité de la pièce
  • utilisez un éclairage intense dans la maison et au bureau
  • ayez recours à la luminothérapie ainsi qu’un simulateur d’aube

Et pour finir, accordez-vous de petits plaisirs quotidiens car ils vous aident à augmenter la production de sérotonine et par conséquent votre bien-être.

grippe

Alimentation de soutien

Optez pour une alimentation riche en tryptophane (voir liste plus bas). Le L-tryptophane est l’un des 8 acides aminés essentiels de l’alimentation humaine. Il aide à réguler la sérotonine et la mélatonine.

  • résistez aux envies sucrées
  • évitez de sauter des repas
  • augmentez les bons gras, réduisez les mauvais
  • augmentez votre consommation d’aliments et huiles riches en oméga3
  • mangez énormément de légumes, surtout des légumes à feuilles vertes sous forme crues ou cuites
  • consommez des céréales ou du pain complet
  • consommez des noix de préférence crues, car elles contiennent des acides gras essentiels qui disparaissent à la
  • cuisson
  • limitez l’alcool, la caféine, le chocolat

depression saisonniere tryptophane

Aliments riches en tryptophane

  • le riz complet
  • les noix
  • les produits laitiers (étant de gros producteurs de mucus qui bloque les voies respiratoires, ce n’est pas le
  • premier choix que je conseillerais en saison hivernale)
  • la viande
  • la levure de bière
  • les arachides
  • les protéines de soja (profitez-en pour essayer les poudres que l’on trouve comme supplément alimentaire)
  • les œufs
  • le poisson
  • les légumineuses
  • le chocolat
  • la banane

Smoothie anti-déprime
Protéines végétales en poudre à la vanille (par exemple), fruits frais ou congelés (banane), de l’eau ou du lait de noix ou encore du lait de coco… et du chocolat! Les combinaisons sont infinies. Les seules limites sont celles de votre imagination.

La déprime et l’entourage immédiat

Ce texte provient d’un document que ma mère a reçu au travail. Je l’ai trouvé tellement pertinent que je me suis permise de le recopier intégralement. Malheureusement, le document n’était pas signé et je ne peux donc en citer l’auteur-e! Mais merci de tout cœur, c’est vraiment un résumé très pertinent avec beaucoup de petits trucs simples à appliquer.

Comment aider un proche à traverser cette période? Comment réagir? Document en format PDF, cliquez ici.

Produits naturels recommandés

Un petit mot sur les suppléments. Ne prendre que des suppléments sans mettre en place plusieurs autres stratégies ne sera pas suffisant. Il faut sortir de la pensée «PILULE MIRACLE».
• 5 HTP ou HTP Power, précurseur de sérotonine
• Complexe de vitamines B
• Vitamine B12 au moins durant les mois de décembre, janvier et février
• Vitamine D3, pas la D2
• Chrome pour vous aider à contrer vos envies de sucre… étant donné que c’est un des symptômes le plus fréquemment vécu en cette période
• Oméga 3, qu’ils soient de source marine ou végétale selon votre philosophie de vie, en fait, il s’agit d’un supplément que je vous recommande de prendre à l’année longue

*Notez que seul un médecin est habilité à établir un diagnostic de dépression, saisonnière ou pas.

Share This