smoothie chlorophylle liquide
Smoothie à la chlorophylle liquide
21 février 2009
les crêpes du dimanche
22 février 2009

Alors ça y est! Je me suis lancée… j’ai acheté ZE Diva Cup. Depuis le temps que j’entends parler de cette coupe menstruelle, il fallait bien que je finisse par l’essayer.

 

Plusieurs bonnes raisons m’ont amené à passer à l’acte…

Savez-vous combien une femme consomme, en moyenne, de tampons et/ou serviettes hygiéniques, de l’adolescence à la ménopause…
environ 15 000! J’ai été catastrophée par ce chiffre.

Surtout quand on sait que le coton utilisé n’est pas issu (la plupart du temps) de l’agriculture biologique, et que les champs de coton sont parmi les plus aspergés de pesticides… et que ce dernier est traité à la dioxine, heureusement pour nous, le chlore c’est terminé depuis un certain temps.

De plus, nos protections féminines contiennent de l’aluminium, des alcools, des additifs de parfum, des hydrocarbures, des fongicides, des bactéricides.

La présence de rayonne dans les tampons est supposée responsable du syndrome de choc toxique.
Cette fibre synthétique (hyper absorbante et abrasive) provoque par ailleurs des micro-lésions augmentant la pénétration des toxiques dans le corps.

Greenpeace dit dans un rapport (fév.2008) de cette industrie que c’est l’une des plus polluantes du monde. Et la gestion des déchets encore plus, ces protections se dégradant en 500 ans.
Outre les protections elles-mêmes, il faut tenir compte de leur emballage plastique individuel, de la boîte qui les contient, des applicateurs en carton ou en plastique etc.

Tout ça se retrouve dans les océans et pose de nombreux problèmes aux poissons et aux mammifères aquatiques… sans parler de l’eau elle-même, l’acidification des océans commence à être un problème d’envergure.

La coupe menstruelle existe depuis 1930. C’est un scandale de ne pas avoir laisser les femmes l’utiliser plus tôt! Mais l’église catholique s’y était opposée parce qu’il nous fallait toucher à nos parties intimes… un pêché!

Maintenant, de quoi est composé cette coupe-là? De silicone chirurgical, hypoallergénique à changer aux dix ans! Plutôt rentable n’est-ce pas?

Pour celles d’entre vous qui auriez peur de bactéries et/ou infections qui pourraient se développer en ces lieux, sachez que notre flore vaginale a un pH de 6 lors de nos menstruations.
L’acidité qui y règne, est notre meilleur garant anti-bactérien! Et bien sûr une hygiène rigoureuse au niveau des mains et la coupe elle-même… ça va de soi.

Quand à son utilisation, j’avoue être surprise de la rapidité à laquelle je me suis adaptée à ce fonctionnement… j’oublie même que je la  »porte »! Pas génial ça?

Maintenant, j’espère vous avoir suffisamment  »titillée » pour vous mettiez au moins à l’essai cette alternative saine et non-polluante!
La balle est dans votre camp…

Share This