topinambours
Devinez ce que c’est? La nature a quand même le sens de l’humour!
11 octobre 2010
De la bonne utilisation d’un pèse-personne et de commencer à regarder là où il le faut
14 octobre 2010
food saver

food saver

Voici maintenant un an que j’utilise la machine Food Saver, machine à emballage sous-vide, aussi appelée «scelleuse» et il fallait que je vous la présente.

Est-ce que vous connaissez cette méthode de conservation?

Il s’agit de mettre sous-vide des aliments, voire des plats.

Ensuite, soit on réfrigère pour quelques jours, soit on congèle pour de longs mois sans que les aliments soient brûlés ni altérés par le congélo. Génial!

Je ne saurais trop vous recommander d’au moins essayer une fois cette méthode de conservation. Vous serez conquis-es. Et ce, tout particulièrement si vous voulez consommer des aliments locaux bios ou non (achetés à moindre prix en saison) tout l’hiver.

Ok, c’est sûr que ça implique de dépenser un peu plus que prévu par semaine, mais quand on compare le prix du navet vendu par le cultivateur en saison à celui du supermarché en hiver, la question ne se pose pas, du moins pour moi qui fonctionne avec un budget d’étudiante. Même si je travaille, une grosse partie de mes revenus part en formation en naturopathie, alors…

De plus, le fait d’acheter en plus grosse quantité, en saison, contribue d’autant à encourager nos fermiers. Enfin, c’est mon avis. Par contre, il faut de place pour un congélateur!

Maintenant, beaucoup diront qu’il y a perte de nutriments lors de la congélation. Effectivement. C’est vrai. Mais je me demande ce qui est le mieux, je vous pose d’ailleurs la question.

Est-ce vraiment plus nutritif (je n’aborde pas la question éthique ici) d’acheter du supermarché où 99.9% des aliments «frais» à partir du mois de décembre-janvier proviennent soit du Mexique ou des USA (dans notre cas au Québec bien sûr)? Sachant pertinemment que ces aliments sont TOUS cueillis verts (trop) et mûris à l’aide de gaz lors de leur transport.

Pour conclure, je crois qu’il n’y a pas vraiment de bonnes ou de mauvaises réponses. Chacun y va avec son porte-feuille, l’espace dont il dispose et bien sûr du temps qu’il a à accorder à se genre de gestion de vie.

Comme une photo vaut 1000 mots… voici comment fonctionne cette merveilleuse petite machine.

Et pour la petite histoire, les racines de persil avec lesquelles j’ai fait la démo ci-dessous, ont finies d’être consommées en mars dernier. Soit 6 mois après leur mise sous-vide. Elles ne goûtaient pas du tout le frigo, et n’étaient pas ratatinées par la déshydratation si fréquente lors de la congélation. Yeah. Un grand winner.

Share This