Tartelette kumquats crue
Tartelette de crème glacée aux kumquats, sans produits laitiers
13 mai 2010
ogm on n'en veut pas
OGM… le gouvernement du Canada essaie de nous passer un «sapin»
20 mai 2010

trio finger food bannique guacamole hummus fèves rouges
Connaissez-vous la bannique (ou bannik, bannick, bannock)? La bannique, mot issu du vieil anglais bannuc (bouchée), est maintenant un pain traditionnel amérindien, amené en Amérique par les premiers colons et trappeurs, et qui constituaient leur nourriture de base.

Elle est faite de farine, de saindoux, de sel et d’eau et a la forme d’une petite crêpe épaisse ou d’un gâteau rond et plat. Elle s’inspire des traditions culinaires de l’Écosse et du Nord de l’Angleterre.

Le mot bannique veut dire en langue atikamekw (nation autochtone du Québec): pakwecikan. Qui signifie «prendre ses mains» pour prendre un morceau.

Ci-dessous une femme Inuk fabricant le pain bannick.

inuk faisant bannique

Je me souviens de la première fois que j’en ai goûté. J’étais gamine dans un camps de vacances (colonnie en Europe) au fin fond de la Mauricie (Hellooo mégagouins), et on était parti en «camps de survie» durant 5 jours.

C’est là qu’on a appris à faire de la bannique avec de la farine de quenouille, sisisi on peut, manger des trèfles en forme de cœur qui goûte le citron (vitamine C nous voilà), et bien d’autres choses dont je ne me souviens malheureusement pas.

Et une des méthode traditionnelle pour préparer la bannique en pleine nature, est d’enrouler la pâte autour d’une branche d’arbre vert (ça fait moins de cochonneries dans le pain n’est-ce pas) et de la faire cuire en avant d’un feu de camp.

En bref, je nous ai fait de la bannique à la maison servie avec des crudités, un guacamole et une trempette à base de fèves rouges en forme de rognons… tout ce qu’il faut pour faire pakwecikan, i-e, manger avec ses mains.
Les recettes des trempettes viendront plus tard, je veux profiter du soleil ce matin. 🙂

Bannique de maïs repas en mode «finger food» ou l'art de manger avec ses doigts
La bannique, mot issu du vieil anglais bannuc (bouchée), est maintenant un pain traditionnel amérindien. Voici une version avec de la farine de maïs. Délicieux.
Auteur:
Cuisine: VégétaLienne
type de recette: Boulangerie
Ingrédients
  • 300 g de farine de maïs (de la farine et non de la semoule pour polenta)
  • 100 g de farine de kamut
  • une bonne pincée de sel
  • environ 350 ml d'eau tiède, allez-y petit à petit, les farines ne réagissant pas de la même façon d'un pays à l'autre
  • huile d'olive pour la cuisson
Méthode
  1. Bien mélanger les farines et le sel.
  2. Rajouter l'eau.
  3. Mélanger le tout de  façon à obtenir une pâte ferme et malléable. Pas collante.
  4. Laisser reposer au moins 20 minutes.
  5. Faire chauffer à feu moyen une petite poêle et badigeonner d'huile.
  6. Bien enfariner le plan de travail. J'utilise une très grande planche à découper en bois.
  7. Diviser la pâte en petites boules pas plus grosses qu'une clémentine.
  8. Les façonner en galette pas trop minces ni trop épaisses (à moins que vous n'ayez un feu de camp à proximité).
  9. Mettre à cuire vos galettes de chaque côté jusqu'à ce qu'elle soit un peu croustillante. La pâte va gonfler un peu en cuisant.
  10. Enjoy!

 

Share This